Amanita muscaria var. aureola - Les champignons du Nord - Pas-de-Calais - SMNF


Amanita muscaria var. aureola (Kalchb.) Quélet
Photo Jean-Pierre Gavériaux - oct. 2011 Bois des Dames (62)


 

Basidiomycota - Agaricomycetes - Agaricales - Amanitaceae
 

Chapeau jaune ou orangé, rapidement dépourvu de restes de voile sauf à la partie périphérique où les flocons blanchâtres restent plus longtemps. Marge courtement cannelée.

 

Documentation complémentaire : Amanita muscaria var aureola, pages 310 à 313, Amaniteae, volume 9 de la série Fungi Europaei par Neuville et Poumarat, edizioni Candusso (2004).

 

-  Espèce toxique ; contient des substances chimiques qui provoquent des
 dysfonctionnement ± graves du système nerveux, troubles du comportement, délire, troubles psychosensoriels... suivis d'une période de sommeil profond (pouvant aller jusqu'au coma dans les cas les plus graves). Les premiers symptômes apparaissent 30 minutes à 2-3 heures après l'ingestion.
- L'amanite panthère (Amanita pantherina) provoque une intoxication du même type (syndrome myco-atropien = syndrome panthérinien).
- L'amanite tue-mouches contient peu de muscarine et le syndrome muscarinien (qui tire son nom de l'amanite tue-mouche) est surtout dû à certains inocybes et clitocybes.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]