Amanita pantherina - Les champignons du Nord - Pas-de-Calais - SMNF


 

 

Amanita pantherina (D.C.:Fr.) Krombh. = amanite panthère
Photos Jean-Pierre Gavériaux 11 novembre 2010 - Parc départemental de Liessies (59)


 

Basidiomycota - Agaricomycetes - Agaricales - Amanitaceae
 

- Chapeau (jusqu'à 8-10 cm de Ø), convexe puis étalé, brun ± foncé, couvert de restes vélaires floconneux, blanc pur, pouvant manquer entièrement après une période de pluie ; lames blanches ; pied 6-12 x 1-2 cm, blanc, muni d'un anneau blanc, bulbeux à la base volve réduite à quelques bracelets concentriques régulières disposées sur le bulbe basal.
- Basides tétrasporiques.
-
Spores elliptiques 9-10 x 7-8 µm, hyalines, non amyloïdes (sporée blanche).
- Espèce mycorhizique courante sous feuillus et conifères.

 

-  Espèce toxique  contient des substances chimiques qui provoquent des
 dysfonctionnement ± graves du système nerveux, troubles du comportement, délire, troubles psychosensoriels... suivis d'une période de sommeil profond (pouvant aller jusqu'au coma dans les cas les plus graves). Les premiers symptômes apparaissent 30 minutes à 2-3 heures après l'ingestion.
- L'amanite tue-mouche (Amanita muscaria) provoque une intoxication du même type (syndrome myco-atropien = syndrome panthérinien).

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]