Société Mycologique du Nord de la France - Les champignons du Nord - Pas-de-Calais - SMNF


 

 

Amanita phalloides (Vaillant : Fr.) Link -
Photos Jean-Pierre Gavériaux - 25 août 2014 - JME Belgique


 

Basidiomycota - Agaricomycetes - Agaricales - Amanitaceae

 

- Chapeau ayant jusqu'à 8-15 cm de Ø, en forme d'hémisphère régulier puis étalé, vert jaunâtre, lisse, parcouru de fibrilles radiales brunes (bien visibles à la loupe) ; lames blanches ; pied 5-20 x 3 cm, présentant des zébrures gris olivâtre, muni d'un anneau blanc, avec un bulbe basal émergeant d'une ample volve blanche, en sac.

Chair blanche à saveur douce.
- Basides tétrasporiques, non bouclées.
-
Spores elliptiques 8,5-11 x 7-,8,5 µm, amyloïdes, sporée blanche.
- Espèce mycorhizique plutôt rare, surtout sous feuillus (principalement chêne, châtaignier, charme) en terrain non calcaire.

 

Remarque : la couleur du chapeau, normalement vert jaunâtre peut varier suivant les quantités de pigments élaborées. Il y a ainsi des formes vertes, des formes jaunes, des formes albinos (blanches sans pigments). La confusion avec des espèces comestibles vertes, jaunes ou blanches est possible et peut conduire à des intoxications mortelles.

 

 Espèce mortelle  responsable du syndrome phalloïdien

Les premiers symptômes n'apparaissent que 6 à 12 heures (parfois 2-4 jours) après l'ingestion : vertiges, malaises, vomissements, diarrhées... entraînant une déshydratation parfois fatale. Après une période rémission, l'intoxication reprend avec (entre autre) la destruction des cellules du foie. C'est ce champignon qui est responsable de 95 à 98 % des intoxications mortelles suite à la consommation de champignons.

 

Plusieurs espèces donnent le syndrome phalloïdien : les amanites phalloïde, printanière, vireuse, les petites lepiotes du groupe helveola (Lepiota brunneoincarnata, helveola, josserandii, subincarnata) et la galère marginée.

 

Confusions possibles avec des champignons comestibles

- des russules à chapeau vert : Russula heterophylla, Russula virescens, la forme verte de Russula cyanoxantha R. cyanoxantha f. peltereaui.

- des tricholomes : Tricholoma portentosum ...

- des volvaires Volvariella gloiocephala, Volvarielle speciosa (ayant une volve mais dépourvues d'anneau)

- des amanites : Amanita vaginata (qui ne possède pas d'anneau).

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]